DSC03840

  C'est bon le bortsch... Cela me fait instantanément penser à Jean-Pierre qui est à Kiev en ce moment ! Quand est-ce qu'on vient te voir, Jean-Pierre ? L'invitation court, il va falloir que l'on concrétise tout ça ! Bon, concentrons-nous ! Envie de bortsch, donc : une soupe avec des haricots, plein de légumes comme des oignons, des pommes de terre, du chou...même parfois de la viande ; en fait, il y a autant de bortschs que de cuisinières, mais il faut obligatoirement des betteraves et une liaison à la crème en finale. Mais là, j'avais un frigo  peu varié, pas le temps d'aller refaire mon stock au marché, et de l'orge qui attendait dans son bocal depuis un certain temps. D'où cette variation, vraiment excellente et très rapide à faire ! L'oignon, l'ail et surtout le poivre Penja - poivre blanc du Cameroun que j'ai acheté chez Detou rue Tiquetonne à Paris, à la saveur exceptionnelle - donnent un pafum presque "animal" à cette soupe, un peu comme si on y avait mis du lard ( un des dégustateurs m'a demandé si je n'en avais pas utilisé ), et le fondant des grains d'orge contraste agréablement avec la légère "résistance" des betteraves râpées.

Pour quatre personnes :

230 g de betterave ( crue bien-sûr ! ) râpée
75 g d'orge perlée ( c'est à dire complète, pas mondée )
1 oignon ciselé
2 gousses d'ail pressées
80 cl de bouillon de légumes
12,5 cl de lait d'avoine ou de riz
125 g de crème d'avoine
1 cuillère à soupe de ghee
sel, poivre blanc, muscade

Copie_de_DSC03839

Faire fondre l'oignon à couvert dans le ghee ; ajouter l'ail, remuer quelques instants à découvert ; ajouter l'orge, puis 2 mn plus tard verser le bouillon de légumes et saler. Porter à ébullition et faire frémir à couvert pendant une vingtaine de minutes.
Ajouter la betterave à la soupe, faire cuire à couvert à feu doux cinq minutes de plus.
Mélanger le jaune d'oeuf à un peu de lait, verser dans la soupe en remuant, incorporer le reste du lait et la crème. Faire chauffer, mais surtout sans bouilir car le jaune d'oeuf coagulerait.
Ajuster le sel, poivrer et muscader.

Servez bien chaud et régalez-vous !

Précision :

Personnellement, je fais mon bouillon de légumes moi-même, c'est tout bête à faire, tellement meilleur et cela ne prend absolument pas de temps : cliquer ici. Lorsque j'en ai besoin, je sors la quantité nécessaire du congélateur et voilà !