Copie_de_DSC05509

  Alors le problème avec les blogs, c'est que l'on ne peut pas faire goûter avant de révéler ce qu'il y a dedans ! Et c'est bien dommage parce que, du coup, certains se laissent dominer leurs préjugés et cliqueront pour aller voir ailleurs sans savoir quel plaisir leur a échappé. Bon ben ... tant pis pour eux, hein ? Pour les autres, je continue : sachez que Pralines et Grattons, lors de notre Anniversaire party, se sont régalés, et ont vraiment savouré mes mini-bouchées, même si elles arrivaient après nombre d'autres délices. Autrement dit, point n'est besoin d'être un végétarien diplômé pour se régaler avec ce cheesecake, je vous assure !

Copie_de_DSC05442

Après la razzia !

Alors, il est à quoi, ce fameux cheesecake ? Au fromage blanc et au tofu, bonnes gens ! Le tofu apporte sa légèreté et son onctuosité, mais je garde une partie de fromage blanc, qui doit être d'une qualité absolue, pour ce goût de "ferme" irremplaçable. J'insiste, la qualité du tofu doit être irréprochable, mais celle du fromage blanc également ; j'ai fait une fois ce cheesecake avec un fromage blanc quelconque ... eh bien, le Copie_de_DSC05505cheesecake avait beaucoup perdu en saveur.
Ce cheesecake est au potimarron Kabocha ; si vous lisez parfois mon blog, vous devez savoir que Parvati (ma chatte pas végétarienne !) et moi sommes totalement accro au potimarron Kabocha, en salé comme en sucré : la preuve avec le Mi-crème, mi-purée de kabocha, accompagnée de chanterelles noires et bouchées de tofu laqué au sésame ou le Crumble de butternut aux poires et tofu fumé (que j'aime encore mieux avec du Kabocha), le Velouté de potimarron au crumble de pain d'épices, le Potimarron, patate douce et petits pois en crème de coco et encore vous ne savez pas tout !
Alors, aujourd'hui, j'ai sévi avec un Cheesecake au potimarron et au tofu ; cette recette vient d'un livre très original que j'aime beaucoup, : Vegetable deserts, Beyond carrot cake and pumpkin pie, d'Elizabeth Schafer et Jeannette Miller. Je vous ai déjà proposé une recette inspirée de ce livre : Pain d'épices de la joie, au cidre et courge spaghetti. Originalité et saveur assurées ! Et ces desserts sont allégés du fait de la présence des légumes, ou du tofu ici, qui apportent moelleux et onctuosité d'habitude apportés par beurre ou crème ; je vous assure que les papilles n'y voient que du feu, et vous pouvez ainsi vous faire plaisir en toute bonne conscience !

Pour un moule de 25 cm de diamètre :

Fond du moule :

300 g de biscuits (Graham crackers, Digestive biscuits, Sablés des Flandres de préférence...) réduits en miettes
50 g de beurre + 50 g de crème d'avoine
60 g de sucre roux

Faites fondre le beurre, et amalgamez tous les ingrédients ; répartissez cette pâte dans un moule à manqué chemisé de papier sulfurisé : deux bandes que vous disposez en croix, et un cercle ; ainsi, même sans moule à cheesecake, vous pourrez ensuite démouler votre dessert.

Garniture :Copie_de_DSC05507

225 g de fromage blanc, entier, bio et artisanal si possible, c'est tellement meilleur
450 g de tofu ferme
250 g de sucre blond, dont 20 g de sucre vanillé
2 oeufs
2 cc de cannelle ou 2 gouttes d'HE (le parfum sera plus présent)
1/2 cc de gingembre, 1/2 cc de muscade ou macis
1/2 cc de sel
30 g de farine
350 g de purée de potimarron

Pour la purée de potimarron, vous faites tout simplement cuire, peau en-dessous, des quartiers de potimarron dans 2 cm d'eau, casserole fermée bien-sûr. Ensuite, vous récupérez la chair avec une cuillère et vous réduisez en purée.
Mixez fromage blanc et tofu en dés, ajoutez le sucre, les oeufs, la farine, les épices, puis la purée de potimarron.
Copie_de_DSC05508Versez dans le moule et faites cuire (four préchauffé) 10 mn à 180°, 20 mn à 160°, 20 mn à 120°, puis laissez dans le four éteint 1/2 heure (si vous faites varier la température brusquement, vous risquez d'avoir des fissures dans votre cheesecake).
Laissez ensuite refroidir à température ambiante et mettez au frigo ; le cheesecake sera meilleur au moins une douzaine d'heures après.

J'ai fait un changement concernant la pâte, et le cheesecake est maintenant encore plus irrésistible !

Maintenant, le problème le plus difficile va consister à être capable de vous arrêter lorsque vous aurez commencé à goûter ce délice ! J'ai trouvé comme ruse de le découper en carrés, au lieu de parts : j'ai un peu plus de scrupules à avaler 10 carrés, alors que deux belles parts ne me font pas peur !


Pour ceux qui ont déjà dégusté et/ou réalisé ce cheesecake :

Je ne mets pas davantage de beurre, mais j'ai réduit un peu la quantité des biscuits, et ajouté de la crème d'avoine ; cela allège encore le tout, tout en donnant une note gourmande supplémentaire ! Irrésistible, je vous dis ! Testez cette nouvelle version ; j'ai effectué les modifications dans le billet.