butternut_1_C

 Nous revenons du salon Primevère, LE salon de la bio sur Lyon. Nous y avions déjà fait un tour vendredi soir, en nocturne, jusqu’à 22 heures : une nouveauté et un événement pour une ville comme Lyon, qui a quand même du mal à imaginer qu’il puisse y avoir une vie après 19 heures ! J’exagère à peine ! Je trouvais donc cette innovation positive.

Copie_de_DSC05144Mais alors, pour revenir au salon, quelle déception ! Au lieu de se développer et de prendre son envol, ce salon végète et régresse !!! Ahurissant lorsqu’on voit la « mode » et l’engouement pour le bio en ce moment ! Si l’on compare au salon Marjolaine de Paris, sans parler des multiples autres manifestations de la « capitale », c’est une vraie pitié ! De moins en moins d’exposants et, c’est corrélé évidemment, de moins en moins de visiteurs : un dimanche après-midi (oui, sortie tardive pour cause d’une soirée pralinesque de folie ; allez donc voir chez La Sieste si vous n’êtes pas encore au courant !), personne ne se bousculait dans les allées. Même pas un seul vendeur de sel de l’Himalaya, pas de graines germées par exemple, aucun produit dérivés du tofu, une seule gamme de maquillage bio, pas de bol d’air Jaquier, pas d'extracteurs de jus (si, deux qui étaient "cachés"), pas de déshydrateurs (tout ça, c'est électrique, donc c'est mal !!) une seule école de yoga, pas trace de techniques de développement personnel (rebirth par exemple…) bref, je pourrais continuer longtemps ainsi … il serait malheureusement beaucoup plus rapide de faire la liste de ce que l’on pouvait y trouver ! Trop décevant ! C’est très dommage pour les exposants qui continuent à venir, mais c’est un cercle vicieux : moins ce salon est attractif, moins il est intéressant commercialement d’y venir, donc moins ils viennent, donc moins le salon est attractif, etc…

Cela m’afflige de voir un salon ainsi « saboté » par une bande de militants « purs de purs » (je déteste cegiraumon_1C terme !), qui s’enferment volontairement entre eux dans leur idéal, pour ne pas faire de compromis, et qui ainsi freinent la divulgation de ces idées, auxquelles pourtant tant de personnes sont disposées à s’ouvrir en ce moment.
Encore faut-il leur donner ENVIE !!! Et ce n’est pas avec un salon de moins en moins diversifié que l’on va y arriver ! Le militantisme doit aller de pair avec la convivialité, la découverte « in vivo » ! Les concepts purs, c’est bien sympa, mais sans VIE concomitante, ça meurt et ça fait périr d’ennui !

Alors, c’est bien joli de s’autoproclamer deuxième ville de France, mais peut-être faudrait-il être un peu moins rétrograde : déjà que Lyon est la seule ville de cette importance à n’avoir aucun vrai restaurant végétarien (ne me parlez pas des deux endroits bio où l’on peut déjeuner le midi seulement, parce que, n’est-ce pas, manger végétarien n’est pas digne d’un repas du soir festif !!), eh bien, pour définitivement montrer qu’elle est à la pointe, elle n’a pas non plus de grand salon bio digne de ce nom !

orties_1_C