Saint_Andr__1

  De retour d’Ukraine ! Absolument extra !
Et quelle rentrée de folie : on a enchaîné quasi directement avec une méga fiesta Pralines et Gratons, je ne vous dis que ça ! Cette fois, en ambassadrice de choc, The Turtle et The Véro ! Ne loupez pas le compte-rendu, ça va faire mal !!

Alors comme d’habitude, pour prolonger les vacances, je cuisine intégralement ukrainien pendant un moment. Le premier soir, de petits rouleaux-sushis d’aubergines au fromage frais, aux herbes et à l’ail (je ne peux vous dire le nom en ukrainien), accompagnés de pissenlitsCopie_de_DSC06502 (français !) et d’algues. Alors, si on m’avait dit que je mangerais des algues en Ukraine … je ne sais pas pour vous, mais pour moi, c’était une surprise totale ; or j’adoooore les algues, alors la première fois que j’en ai vu, n’en croyant pas mes yeux, j’ai sauté dessus ! Et j’en ai même ramené, elles sont absolument délicieuses et toute fraîches.
Il faut croire que j’avais des a priori erronés sur l’Ukraine, car je ne m’attendais ni à trouver des algues, ni à déguster des légumes si exceptionnels –juteux, sucrés, croquants, incroyablement savoureux- ni à rencontrer une cuisine ayant tant de points communs avec la cuisine du Moyen Orient : des pains façon lavash, des pains feuilletés au fromage façon paratha … En fait, géographiquement, c’est tout à fait logique. La cuisine ukrainienne comporte également de nombreuses ressemblances avec la cuisine russe, mais ça, je m’y attendais.

DSC06450Pour revenir aux rouleaux, c’est une découverte faite au marché –le cœur d’un pays, toujours ; ils en font de toutes sortes : aux aubergines, avec différentes farces, à base de noix par exemple, également au chou (lacto-fermenté) farci de carottes … Cela m’a donné plein d’idées, dont vous pourrez bientôt profiter !

Alors ce soir, c’était tout simple : "Sushis" d’aubergines farcies au fromage frais. J’ai recréé la recette en imitant ce que j’avais mangé là-bas (que vous pouvez voir ici à gauche), sans aucunes données précises, mais la ressemblance est là. J’avais pris soin d’acheter un stock de fromage au marché avant de partir ; mais, si vous ne pouvez aller faire vos courses au marché Bessarabsky ou Volodimirsky, le fromage fermier, que les babouchkas viennent vendre sur les marché, est assez proche de la ricotta ou de la brousse, mais encore plus égoutté, je dirais. Chacun est différent, selon celle qui l’a fabriqué, selon son degré de sel, selon son âge de maturation…

Copie_de_DSC06341

Au marché Bessarabsky à Kiev, à côté des Paskha (un prochain post).


Sushis d’aubergines au tvorog :

150 g de tvorog ou ricottaCopie_de_DSC06495
1,5 gousse d’ail
herbe : aneth, coriandre ...
1 cs de crème d’avoine
2 cs d’huile d’olive (j’ai pris mon huile d’olive au basilic)
sel, poivre blanc
2 petites aubergines
Huile d’olive pour la cuisson des aubergines

Mélanger le fromage frais avec le sel, le poivre, l’ail pressé, la crème d’avoine pour le détendre un peu, l’huile d’olive et l’herbe aromatique choisie. Réserver au frais.
Emincer les aubergines à la mandoline (position 2 pour la mandoline Börner) et les faire dégorger au sel pendant environ ½ heure.
Bien les éponger, et les faire alors revenir dans de l’huile d’olive, des deux côtés, mais sans les faire griller ; les dégraisser sur de l’essuie-tout.
Mettre alors une petite noix de préparation au fromage sur chaque tranche d’aubergine, et rouler. Couper éventuellement l’aubergine si le rouleau est suffisamment important, aux ciseaux, ce sera plus pratique.

En dessert ce jour-là, en souvenir de nos soirées avec JP, une Vodka pour R, et un Bailey’s pour moi, sur fond d’architecture kievienne ! C’est fou ce qu’ils boivent de Bailey’s à Kiev ! Et de vodka aussi bien-sûr ! Dans de petits verres en direct de là-bas !

Copie_de_DSC06511