Copie_de_DSC07007

  Bon alors déjà, qu’est-ce que j’ai gagné ? Voyez que je l’ai sorti sur Blogappétit, ce titre prestigieux que vous m’avez imaginé ! Sont sympa, hein, les Pralines (merci, Kashyle et La Sieste !) !!

La deuxième partie du titre vous prouve que cette recette s'intègre parfaitement dans le jeu Croque-en-cerise proposé par Croque-en-bouche.

Reprenons depuis le début. Une certaine Garance a l’idée géniale, un week-end de juin, d’inviter tout unCopie_de_DSC07173 groupe chez elle en Provence, bloggeurs et non bloggeurs, pour deux jours de fête et de détente complète. Ce rayon de soleil arrive fort à point, au milieu de ce mois surchargé ! Comme tout bloggeur qui se respecte, et encore plus comme toute Praline qui se respecte (c’est qu’on a toute une tradition doggybaggesque à respecter, nous, Môssieu !), je ne pouvais décemment arriver chez notre hôtesse les mains vides. Alors, au milieu des dernières copies, bulletins à remplir, conseils de classe et cours, on s’organise un petit peu, et on fait :

- une sauce tofu soyeux ananas curry (maîtrisée de bout en bout, ça va ; mais je pense à une amélioration, que je vais essayer sous peu !)
- un pain au levain tout kamut (ici), tout doré, au délicieux goût de gâteau, apprécié lui aussi
- et une crème de lentilles corail aux carottes, huile d’olive au basilic et huile essentielle d’orange, très rapide à faire et excellente, j’en ai même mailé la recette à plusieurs convives !

Mais dans tout cela, point de sucré ! Alors il me fallait un dessert qui soit bon (tant qu’à faire, c’est aussi bien !), original, facile à transporter et rapide à faire : c’était tout trouvé, j’allais préparer un clafoutis à la purée d’amandes, corsé à la fève tonka. Je rentre du travail, très tard le vendredi soir, temps en plus rallongé par des bouchons encore pire que d’habitude … bref, j’abrège ; en milieu de soirée, toute fière, j’apporte à refroidir dans le salon le clafoutis que je viens de sortir du four. Il est tout doré, l’appartement sent bon la fève tonka, je me réjouis déjà à l’idée de revoir mes Pralines préférées, à l’idée de concrétiser des liens qui Copie_de_DSC07187sont, avec certains, encore seulement virtuels, à l’idée de faire de nouvelles rencontres … enfin je suis heureuse ! Je pose mon clafoutis et je retourne en cuisine pour un peu ranger.

DAMNED !!! Que vois-je, en train de me narguer sur le plan de travail ??? Le petit bol de farine soigneusement pesé avant de mélanger tous les ingrédients !!! Assez content de lui, le bol de farine, éclatant d'orgueil, dirais-je même ! Vraiment fier de son coup ! Imaginez ma tête ! Quelles que soient l’heure et la fatigue, si j’avais eu encore quelques cerises et des œufs à la maison, je recommençais ! Mais impossible, j’avais épuisé tous les stocks !! De rage, j’ai bien pensé un instant à prendre ce satané petit bol et à le saupoudrer ainsi, tout cru, sur … la désormais flagoudasse, histoire de lui apprendre à vivre, mais bon… j’ai finalement ravalé mon désespoir, ai renoncé à me défenestrer de honte (faut dire, habitant au rez-de-chaussée, j'ai craint que ce ne fût pas assez théâtral !), et j’ai quand même amené ce clafoutis ! Je me doutais bien qu’il ne serait pas extra : si vous ne mettez pas de farine, il faut faire cuire beaucoup moins vite, sous peine de voir le tout se transformer … en flagoudasse justement ! Le terme est parlant !

Les parfums étaient là : purée d’amandes et fève tonka, alliées à la cerise, se marient parfaitement, lesCopie_de_DSC07179 sucres, blond rehaussé d’une pointe de roux, étaient parfaitement bien dosés … mais, la texture, elle n’était pas au rendez-vous : habituellement, vous avez une onctuosité parfaite en bouche, très pulpeuse, qui vous enveloppe et sublime tous les parfums.

Bon alors, je vous rassure, nous avons amplement eu notre part de desserts succulents, car heureusement, tout le monde ne s’était pas loupé comme moi ! Comme quoi fatigue et précipitation ne font en général pas bon ménage avec un plat réussi, même si ce n’est pas la première fois qu’on le fait !

Je précise que je l’ai refait sans accroc plusieurs fois depuis, notamment en version mini pour clore le dîner découverte d’orties, dont je vous parlais ici.

Cette base de clafoutis est en effet excellente, un concentré de velouté et de douceur, et je la décline avec différents fruits et différents parfums, selon l’envie et la saison. Je vous en avais proposé une version « flan-clafoutis » très chaleureuse, l’automne dernier, avec des quetsches et de l’huile essentielle de cannelle.

En plus, vous avez de la chance, la recette est beaucoup plus courte que le billet introducteur ! C’est en effet une recette minute, délicieuse, très saine en plus, que vous pouvez faire en deux temps trois mouvements !

D’ailleurs, à l’heure où vous me lisez, j’en ai apporté deux au collège, en cette journée de brevet, pour nous réconforter à la pause ! Cette fois aux griottes, que nous avons cueillies ce week-end dans le Jura !


Clafoutis de cerises purée d'amandes et fève tonka :

 
Moule : 30 g de beurre
           50 g de sucre roux moule de 27 cm de diamètre, ou 4 moules blancs de 12 cm de diamètre

 

Appareil :Copie_de_DSC06920

2 œufs + 2 jaunes
160 g de sucre blanc ou blond
80 g de purée d'amandes blanches
70 g de farine d'épeautre T 65
40 cl d'eau
550 g de cerises non dénoyautées
sel
1 fève tonka râpée

Beurrer le moule, le sucrer, y disposer les cerises.
Battre les œufs et le sucre ; ajouter la purée d'amandes, mélanger, puis incorporer la farine, le sel et la fève tonka, mélanger de nouveau, puis terminer avec l'eau. Dans l'idéal, laisser reposer 1/2 heure (c'est mieux pour toutes les pâtes contenant du gluten).
Verser l'appareil.

Faire cuire 20 mn à 180° et 20 mn à 160°, voire 150°.

Copie_de_DSC07189Infrarouge : (petite enceinte, recette /2, dans plat gratin 15,5 X 20,5 interne)

1 cuillère à soupe d’eau, sans grille.
Haut : maxi 24 mn environ, puis mini  
Bas : mini 25 mn environ, puis arrêter

30 mn au total.

Déguster à température ambiante.

Et maintenant régalez-vous ! Vous pouvez servir la farine crue en accompagnement.


Copie_de_DSC06921