DSC07497__Large_

  C'est juste un petit complément à ma recette de Fromage de chèvre frais au basilic ... mais végétalien ! Certains peuvent être intéressés par cette recette sans être intéressés par l'autre (grave erreur, soit dit en passant !) et, suite à une télé conférence avec La Sieste, je voulais faire une petite mise au point :

1) Le confit d'ail, c'est presque pas gras ; je m'explique : l'ail confit n'est pas très gras, car la gousse (je ne peux plus écrire ce mot sans repenser aussitôt à ceci !) ne baigne pas dans l'huile, c'est sa peau, qu'en principe on ne mange pas, à moins d'être atteint d'une crise de voracité aigüe ! Donc, il y a au total un petit peu d'huile, mais pas tant que ça !

2) Le confit d'ail, c'est pas fort : aucun rapport avec l'ail cru ; le parfum est là, mais sans le côté quelque peu agressif de la gousse crue. C'est un délice sur du pain grillé, avec des bâtonnets de carottes, comme dans notre Dîner apéritif végétarien, ou des tomates cerise par exemple.

J’ai pris la recette sur une fiche de publicité des producteurs d’ail rose ; j’ai seulement ajouté les aromates, et j’enlève aussi la peau ensuite, avant de les mettre en bocaux, car je trouve cela plus pratique.

Pour un petit bocal d'ail confit :DSC07552__Large_

2 ou 3 têtes d’ail rose
1 branche de thym
1 branche de romarin
2 feuilles de laurier
1 cc de poivre en grains
50 cl d’huile d’olive

Séparer les gousses de la tête d’ail sans les éplucher.

Dans une casserole, mettre les herbes aromatiques, le poivre, les gousses, et recouvrir d’huile d’olive.

Faire chauffer à feu très doux ; l’huile de doit jamais bouillir, à peine frémir, pendant environ 1 heure, toujours à découvert. La pointe d’un couteau doit pénétrer facilement dans les gousses.

Les laisser refroidir dans l’huile, ôter leur peau qui vient toute seule, et les mettre en bocaux au réfrigérateur.

Pour une conservation optimale, stériliser les pots (10 mn à 110°), y disposer les gousses, recouvrir d’huile, puis fermer.
Sinon, ils se garderont environ deux semaines.

DSC07518__Large_

Au fait, gardez l'huile bien-sûr : elle fera merveille dans toutes les sauces ! Elle est très parfumée, mais sans être forte.