Copie_de_janv_09_013

  Une façon délicieuse de se régaler d’épinards, que l’on soit petit ou grand ! Si les épinards ont mauvaise presse chez les personnes n’approchant que de fort loin les légumes, c’est qu’ils ne connaissent en général que leur version en boîte de conserve ; sous cette forme, je confirme, c’est immangeable ;-) Je le sais, j’ai testé pour vous (bon, pas toute l’assiette, mon professionnalisme a tout de même ses limites !) lors de mon épisode à l’hôpital.

A ce propos, il y a une page d’un livre de Vitali (par ailleurs très bien) sur les onomatopées qui me rend hystérique : une boîte de conserve d’épinards, et inscrit en-dessous : «  les légumes, c’est beurk ! ». Inutile de vous dire que j’ajoute toujours « les légumes en conserve » ! Fin de l’aparté ;-)

Sans panir, pas de palak panir ; vous allez me dire que c’est une lapalissade, mais en fait pas du tout. En effet, le panir est un fromage qui ne fond pas à la cuisson, il n’est donc remplaçable par aucun fromage français que vous pourriez acheter tout prêt ; vous pouvez mettre du tofu ferme à la place, mais le goût ne sera pas du tout le même. Et ce n’est ni difficile, ni très long de faire du panir ; j’explique tout en détail dans ce billet.

Mes convives, y compris Vitali, ont tout terminé jusqu’à la dernière bouchée ! Vous allez voir que ce grand classique de la cuisine indienne est absolument délicieux, et assez rapide à réaliser.

Désolée pour le côté un peu brut des photos, mais je ne dispose en ce moment que d’une vaisselle archi-basique, et seulement d’un bras valide ! En plus, je n’avais pas de graines germées prêtes le jour de la photo ! Votre assiette peut donc être bôôôcoup plus belle que la mienne ici ;-)

Pour 4 personnes :Copie_de_janv_09_012

1 kg d’épinards lavés
4 cs de ghee
1 oignon ciselé
2 cc d’ail pressé
2 cc de gingembre haché fin
150 g de tomates pelées et hachées
3 cc de graines de cumin
2 cc de coriandre moulue
Un peu de piment
2-3 cc de garam masala
sel de l'Himalaya
4 cs de crème (de vache ou végétale)
350 ou 400 g de panir
Graines germées de fenugrec

Riz Basmati pour servir

Faire étuver les épinards à sec, à feu doux et à couvert, dans une grande cocotte à fond épais ; il faut le faire en plusieurs fois, car les épinards crus prennent beaucoup de volume. Il s’agit juste de les faire faner, ce qui est très rapide. Les enlever aussitôt et les réserver dans un saladier. Jeter le jus de végétation à chaque fois.

Ensuite, les égoutter de nouveau et les hacher au couteau (pas de robot !) sur une planche.

Faire chauffer le ghee et ajouter les graines de cumin ; lorsqu’elles commencent à crépiter, baisser le feu et faire fondre et dorer l’oignon à couvert ; un peu plus tard, ajouter l’ail et le gingembre, faire revenir à découvert en remuant sans cesse.

Ajouter alors la coriandre, le garam masala, le piment, le sel, puis les tomates ; faire cuire une vingtaine de minutes (un peu moins si, hors saison, vous utilisez des tomates en boîte), jusqu’à ce que vous ayez une sauce bien aromatique et homogène.

Ajouter les épinards, faire mijoter une dizaine de minutes à couvert, en remuant de temps à autre.

Incorporer la crème, le panir, mélanger délicatement pour ne pas défaire les dés de panir ; ajuster en assaisonnement (en cuisine, à plus forte raison lorsqu'il y a des épices, il faut goûter, c'est obligatoire ;-)).

Servir avec du riz Basmati (cuit selon cette méthode), et parsemer chaque assiette de pousses de fenugrec.

Dégustez et régalez-vous !

Remarque concernant la crème :

J’ai mis au point une crème végétale extra (différente de la crème épaisse à utiliser crue, que je vous proposais dans ce billet), type crème fleurette (laitages et fromages végétaux dans un prochain atelier ;-), parfaite dans ce plat par exemple, mais vous pouvez utiliser de la crème d’avoine, très bonne également. Ou alors, en cas de pénurie  dans vos placard, vous pouvez utiliser de  la purée d'amandes blanche préalablement diluée avec un peu d'eau.