janv_2010_235___Copie

Un billet tout rapide pour vous proposer une nouvelle version de seitan, que j’avais déjà mis en ligne ici ; je vous conseille de le lire si vous voulez savoir ce qu'est le seitan et quelles sont ses propriétés.

Le principe de base est le même, mais j’incorpore un peu d’arrow-root, ce qui le rend encore plus moelleux, moins élastique. Du fait de cet ajout, je mets un peu plus de liquide dans la préparation. Nouvelle version testée et approuvée ! Un délice en croque-monsieur, en civet

janv_2010_259___Copie

Ou encore en quiche (recettes à venir si je suis sage, c’est-à-dire si je prends le temps de nourrir mon petit blog !)

quiche_tofu_seitan_003___Copie

Pour environ 650-700 g de seitan :

200 g de gluten en poudre
20 g d’arrow root
20 g de levure de bière
360 g de liquide (1,5 cuillerée à soupe d'huile d'olive, 2 cuillerée à soupe de sauce soja ou tamari et le reste en bouillon de légumes).

 

Mettre le gluten, la levure et l’arrow root dans un saladier, ajouter le liquide préalablement mélangé en une seule fois (malgré ce qui est écrit sur certains paquets !).

Laisser le gluten et le liquide se mélanger un peu seuls, en bougeant le saladier, puis bien malaxer pour répartir l'élasticité. Laisser reposer une dizaine de minutes (le temps d'une tétée pour moi cette fois-ci !), puis découper en grosses bouchées aux ciseaux.

janv_2010_228___Copie

 

Non, ce n'est pas un gros cerveau, mais du seitan juste après pétrissage, avant découpe et cuisson. Quand même plus sympa une fois cuit !

Cuisson du seitan :

 

Mettre dans une cocotte 2 litres de bouillon, un peu de sel, 10 cl de tamari,10 cm d'algue kombu (ne surtout pas la jeter ensuite, c'est délicieux pour faire des petits sushis avec un pâté végétal en crème). Porter à ébullition.

Plonger le gluten en petites boules ou coupé en tranches, selon ce que l'on voudra faire par la suite. Laisser cuire une heure à couvert à petits frémissements.

Ne pas faire de trop gros morceaux, car le seitan s'imprégnera ainsi mieux du bouillon, et il faut penser qu'il va doubler voire tripler de volume.

L'égoutter, le laisser refroidir et le placer au réfrigérateur filmé. 


J’insiste sur la qualité du bouillon de légumes ; je ne garantis rien si vous prenez une tablette déshydratée, même bio, ce n’est pas du tout pareil qu’un vrai bouillon de légumes maison ; je vous en ai proposé un ici, ou encore là, mais vous pouvez l’adapter selon le contenu de votre frigo ! J’en fais parfois lorsque je m’aperçois qu’il me reste un stock de légumes que nous n’avons pas mangés, et je le congèle en portions.