031___Copie

Les pliouchki … ah … c’est trop bon ;-)
Je me suis aperçue tout récemment d’un truc bizarre, c’est que je ne pense pas à en faire lorsqu’il fait chaud, alors que j’ai irrépressiblement envie d’en faire en hiver. Comme par exemple la semaine dernière pour le petit déjeuner des hôtes que nous recevions, puis de nouveau le lendemain matin à la demande expresse de Vitali et Marie. En fait c’est tout bête, mais pour moi, les pliouchki c’est l’Ukraine, où nous nous sommes rendus deux fois, mais notre séjour le plus long s’est déroulé de janvier à mars, donc les pliouchki sont pour moi associés au froid forcément !
J’adorais m’acheter ma pliouchka au petit marché de Svalava ; bien emmitouflée dans mon manteau, avec mes gants, ma chapka, mes bottes, je me dirigeais directement tout au bout du marché, vers une petite cahute en bois où une babouchka vendait pain et pliouchki ; alors là, je choisissais soigneusement, puis montrais du doigt mon élue du jour, souvent au pavot.
Encore mieux, le marché d’Oujgorod, où c’était l’orgie, avec de multiples sortes de petits gâteaux pliés : pavot, cannelle, tvorog, chocolat … pour ne parler que des pliouchki !

009___CopieMais alors qu’est-ce que c’est ? En fait, c’est tout simple ; ils sont à base de pâte levée au beurre, quasiment celle que l’on utilise pour les rastegaï (ici ou ) ou les pirojki : il s’agit d’une sorte de pâte briochée, mais extrêmement plus légère que celle à la française, avec beaucoup moins d’œufs et de beurre ; leur originalité est leur garniture, le plus traditionnellement cannelle ou pavot, que l’on enferme en pliant et repliant … d’où leur nom !

Vous allez voir, leur réalisation est simple ;  je vous explique tout en détail, avec photos à l’appui, afin que vous compreniez la méthode mais, dès la deuxième fois, vous plierez et replierez tout naturellement. Il existe différentes méthode de pliages, je vous présente celle que j’utilise.

Pâte levée au beurre pour environ 8 pliouchki :

125 g de beurre
20 cl de lait végétal (d’oléagineux, de soja, d’avoine, de vache si vous voulez)
20 g de sucre blond
5 g de sel (=1 cc)
1 œuf
20-25 g de levure de boulanger
500 g de farine d’épeautre T 65

Délayer la levure dans un peu de lait tiède.
Mélanger la farine avec le sucre et le sel. Y incorporer la levure, l’œuf, le lait, et bien travailler la pâte ; incorporer alors le beurre pommade peu à peu, en continuant à pétrir.
Laisser lever la pâte 1 heure au tiède, dans un saladier couvert d’un film beurré ou d’un torchon.
Dégazer, laisser lever de nouveau 1 heure.

Façonnage des pliouchki :034___Copie

Préparer 2 assiettes :
-    1 cs de pavot, 2 cs de sucre blond
-    1 cs de cannelle, 2 cs de sucre blond
Ghee

-    Prélever un morceau de pâte de la taille d’un gros œuf, l’aplatir entre les mains.
-    Le rouler au rouleau à pâtisserie en une galette un peu épaisse (pas une crêpe trop fine).
-    Peindre la galette de ghee.
-    La rouler dans le mélange de sucre et pavot ou cannelle
-    Rouler la galette sur elle-même comme une grosse crêpe (sucre à l’intérieur), en l’étirant un peu tout en la roulant, et en appuyant bien sur la soudure.
-    La plier en deux, fermeture à l’intérieur, en appuyant bien sur l’extrémité.
-    Couper au milieu du côté du pli, mais sans la couper en deux.
-    La transférer sur la feuille de cuisson (silicone ou papier cuisson)
-    Ouvrir la pliouchka en écartant bien les différentes épaisseurs, et appuyer légèrement dessus pour égaliser les plis.

021___Copie015___Copie

016___Copie023___Copie

019___Copie028___Copie

Faire cuire 25 mn dans un four préchauffé à 180°.
Au sortir du four, les peindre légèrement de beurre ou ghee.

Précisions :

J’insiste à plusieurs reprises sur l’importance de bien appuyer sur les différentes soudures, sinon les pliouchki se déplient à la cuisson, et vous avez des pans défaits, qui deviennent croustillants au lieu de rester moelleux, ce qui est dommage.
Autre petite remarque : on utilise en Ukraine de l’huile de tournesol pour peindre les pliouchki, mais le ghee est infiniment plus savoureux, d’où ce changement.

Régalez vous de ces pliouchki encore un peu tièdes ! La pâte est peu riche en œufs et beurre, la contrepartie est qu’ils sont meilleurs le jour même ; si vous ne les dégustez pas tous immédiatement, congelez-les en les emballant individuellement, le résultat sera parfait !