1 333 (Medium)

 

Comme je vous le décrivais dans le précédent billet"du soleil, de la chaleur, un grand terrain, un étang plein de têtards et de grenouilles, des amis, un buffet, un anniversaire … des amaretti que j'ai apportés … et qui disparaissent en un clin d’œil !"

Les recettes d’amaretti courent les blogs, mais les miens sont un peu particuliers à cause des ingrédients qui les composent. Attention danger, une fois goûtés, vous y serez accro ! Tous ceux qui les goûtent me demandent la recette, alors la voici ! Chadi, tu peux te servir ;-)

Leur saveur est vraiment intense, car je n’utilise pas uniquement de la poudre d’amandes blanche, mais aussi de la poudre de noisettes complète. Et je renforce encore l’arôme par l’ajout de fève tonka fraîchement moulue, qui apporte un parfum incomparable, très différent de l'arôme artificiel obtenu par l'extrait d'amande amère (qui n'a aucun lien avec l'amande, mais est issu de la pétrochimie).
J’incorpore également du sucre de canne blond, qui apporte son parfum, tout en gardant une proportion de sucre glace, pour la texture. En ce qui concerne le sucre glace, le mieux est de réduire en « glace » du sucre de canne blond, mais vous aurez aussi un bon résultat en utilisant du sucre glace traditionnel (regardez les ingrédients, certaines marques ne contiennent pas que du sucre).
La proportion de blancs d’œufs est assez importante, afin que ces amaretti soient tout moelleux. Le mieux pour les blancs est de les congeler dans de petits sacs ou films, chaque fois que vous utilisez des jaunes uniquement. Ils se dégèlent parfaitement, le résultat est parfait, même si –ce qui n’est pas le cas dans cette recette- vous devez les monter en neige.

Alors allons-y pour cette recette minute  : vous mettrez moins de temps pour la réaliser que vous n’en avez pris pour lire ce billet !

 

DSC07402 (Medium)

 Amaretti :

150 g de poudre d’amandes blanche
150 g de poudre de noisettes (complète)
125 g de sucre blond et 125 g de sucre glace
100 g de blancs (3 environ, mais il est impératif de peser pour un bon résultat)
1 pincée de sel de l'Himalaya
2 cc de fève tonka râpée

Mélanger le tout, à la main ou au Kitchenaid avec la feuille, afin de bien homogénéiser l'ensemble. Faire de petites boules, que l’on dispose sur une feuille de silicone, en les aplatissant très légèrement. Faire cuire 20 mn dans un four préchauffé à 150°.

 

Si vous ne les mangez pas tous le jour même, deux options :
- vous les conservez dans un bocal hermétique ; ils vont un peu rassir, même s'ils resteront bons.
- autre possibilité, qui a ma préférence, vous les congelez, et sortez au fur et à mesure ceux que vous souhaitez déguster ; ils mettent fort peu de temps à dégeler et, si vous les faites très légèrement tiédir au four à basse température (100°, 120°), vous aurez l'impression qu'ils viennent d'être réalisés !

Comme je vous l’annonçais dans le précédent billet, c’est un renouveau pour mon blog ; j’ai quantité de nouvelles recettes à vous proposer, que je vous présenterai sur un nouveau site, en construction en ce moment. Je vous prépare également un e-book, suite au prochain numéro ;-)

DSC07923 (Medium)

 

 Des amaretti qui ne vous laisseront pas indifférents, et que vous referez souvent !