mars_2011_081___Copie

Ne vous sauvez pas tout de suite, je sais, les ingrédients sont beaucoup trop sains pour être honnêtes !
En effet, ces bonbons sont irréprochables : ils sont tout crus, végétaliens, sans gluten, alcalinisants si vous choisissez l’amande, et sont exclusivement à base d’ingrédients magiques et très très tendance.
Autrement dit, tout pour faire fuir le gourmand de base !! Dont je suis ! Et pourtant, ne vous fiez pas à votre première impression, c’est une grande réussite gustative ; déroutante et surprenante, mais excellente.
Je dois avouer que j’étais un peu dubitative au départ, déjà quand j’ai fait mes tests toute seule, et ensuite, une fois la recette mise au point, lorsque je l’ai proposé comme petit four aux clients du Dôme de Montmiral. Je guettais en coin les premières réactions, et jusqu’à présent toutes ont été enthousiastes ; à mon grand étonnement, même Vitali (bientôt 5 ans) a adoré, et pourtant, je ne trouve pas que la palette d’arômes soit enfantine ; d’ailleurs Marie, deux ans de moins, n’a pas aimé, elle a même tout craché sur son pyjama, si vous voulez tout savoir ! C’est donc un bonbon délicieux, mais plutôt pour les « un peu » grands !

Très très rapidement :
-     les graines de lin sont précieuses pour leurs oméga 3 (qui participent au maintien d’un taux de cholestérol et d’une pression artérielle normaux), pour leurs lignanes (des phyto-œstrogènes) qui ont notamment des propriétés antioxydantes, et pour leurs fibres.
-    Je parle des merveilleuses propriétés des amandes ici.
-    Le curcuma : ce rhizome appartient à la même famille que le gingembre, la cardamome, le galanga … la médecine ayurvédique lui reconnaît de puissantes propriétés antiseptiques, il résout les problèmes intestinaux, aide à la cicatrisation …
Les dernières recherches scientifiques lui ont trouvé des effets dans le traitement de la maladie d’Alzheimer, du psoriasis, du cancer. Et la pipérine permettrait d’améliorer la bio-disponibilité de la curcumine, d’où son association traditionnelle avec le poivre.
Le curcuma est présent dans tous les curries, que ce soit en Asie, dans le sous-continent indien, dans les pays du Maghreb … vous pouvez en user et en abuser pour le plus grand bonheur de votre santé et de vos papilles.
Le plus magique est de trouver du curcuma bio frais ; lorsque cela m’arrive, je saute dessus ! Mais j’utilise une marque de curcuma séché et moulu bio, Ethnoscience, qui est excellent. Surtout, oubliez celui vendu en supermarché, qui n’a de curcuma que le nom, c’est un produit irradié donc mort, qui se contente de piquer sans avoir aucun parfum.

J’ai trouvé l’idée de ces bonbons chez Garance Leureux, Curcuma en cuisine, qui donne plein de bonnes idées, surtout en sucré ; mais ici elle n’indique pas les poids, et préconise le seul usage de graines de lin, sans oléagineux dans la préparation, ce qui est tout de même un peu hard, c’est pourquoi j’ai changé ce point.

Alors dégustez cette gourmandise en toute bonne conscience ; en plus, c’est une recette minute !

Pour une douzaine de bonbons :mars_2011_088___Copie

50 g de graines de lin
80 g de sirop d’agave
20 g de poudre d’amandes ou de noisettes, ou de poudre de noix de coco
2,5 cc de curcuma
Poivre long
Poudre d’amandes ou de noisettes, ou poudre de noix de coco (la même que celle choisie dans la pâte) pour paner

Moudre finement les graines de lin dans un petit moulin à café.
Mélanger tous les ingrédients sauf la panure. Réserver un peu au froid, filmé.
Faire des petites boules de 12 g.
Les paner une première fois ; les réserver au frais.
Au moment de servir, paner une deuxième fois, très généreusement, en saupoudrant même un peu par-dessus.

Remarque :
Le mieux est le sirop d’agave, car le résultat avec le miel (ce qui ne donne plus une recette végétalienne) ou le sirop de riz est trop pâteux. La pâte se raffermit au froid après un temps d’attente.

mars_2011_077___Copie

Avec un thé Bollywood flush des Jardins de Gaïa, c'est un pur instant de bonheur !