Attention attention mesdames et messieurs  ,  super promo sur le site del Beem : MAP à 445 € au lieu de 545 € !! Qui dit mieux ?
Euh ... pour avoir quoi, au fait ? Une MAP avec une cuve révolutionnaire en thermolon (un revêtement plus que douteux, comme je le montre plus bas), qui vous permettra d’avoir des pains qui collent abominablement, que vous devrez démouler en les secouant comme des brutes ou en les extrayant au marteau et burin !!!

Bon, on recommence depuis le début.

Copie_de_DSC05667

pain de farine de Kamut

Il était une fois une certaine Valérie qui voulait une MAP, mais pas n’importe laquelle ; elle ne voulait pas de cuve en téflon, ses propriétés cancérigènes au dégagement de chaleur sont maintenant largement connues, et souhaitait pouvoir faire des pains au levain et farines complètes qui soient correctement levés et cuits …

Fréquentatrice assidue des salons bio, elle ne tarda pas à découvrir la Rolls des MAP, la del Beem. Sa cuve était en schiste et non en téflon, contrairement à toutes les autres MAP sur le marché. Après avoir un peu rêvé vu son prix, elle l’acheta finalement.

Ce fut le début d’une histoire d’amour brûlante : le tout premier pain réalisé, par un petit matin lyonnais avant de partir au travail, fut un pain de farine de Kamut ; coup de foudre absolu, Valérie était désormais acquise corps et âme à sa MAP Beem !

Copie_de_DSC08207L’histoire d’amour continuait, en variant les pains, les farines, de quinoa, de lupin, de maïs, de petit épeautre, à la farine de soja, à la farine de teff, de chanvre, à la polenta, à la châtaigne et au chocolat … le ravissement était chaque fois au rendez-vous.

Il y eut bien un petit nuage dans cette belle histoire d’amour : on accusa sa chérie la MAP del Beem d’avoir une cuve, non en schiste, mais en vulgaire téflon. La rumeur grondait sur les forums : dans l’usine du fabricant allemand Beem, nulle trace de schiste, uniquement du téflon, selon ses propres dires. Téflon qui, par une opération magique, se transformait en schiste en passant la frontière de la France ! Ce tour de magie rassura Valérie, qui se demanda tout de même pourquoi, suite à cette vilaine rumeur, la MAP Beem disparut aussitôt du site français en ligne, et même du stand Beem de Marjolaine (j'y étais, je l'ai vu) !!!

(Vous pouvez lire ce forum.)

Valérie fut bien un peu troublée, et ne sut trop que penser, mais elle mit ceci sur le compte de mauvaises langues voulant briser sa liaison parfaite.

Valérie continuait à faire des pains ; le temps passait, la MAP Beem travaillait assidûment, non plus à Lyon désormais, mais Copie_de_DSC05737au Dôme de Montmiral ; l’histoire d’amour était toujours aussi intense.

Un matin, Valérie fut désespérée : après avoir rendu de bons et loyaux services depuis si longtemps, sa cuve ne pouvait plus pétrir, car la fixation d’une des pales s’était cassée. Mais il n’était pas dit que son couple parfait serait brisé : aussitôt, elle commanda sur le site del Beem une nouvelle cuve, celle de la nouvelle MAP Natural Bread, heureusement compatible avec celle de l’ancienne génération. Aux dires de del Beem, cette cuve était encore mieux que la précédente !!! Un nouveau matériau, encore mieux que le schiste-téflon, heu … pardon, que le schiste : le biolon !!!

La nouvelle cuve arriva, Valérie était toujours confiante et amoureuse.

.

Brutale fin du conte de fée !!!

.

Au bout de trois quatre pains, où l’histoire d’amour idyllique avait continué, les choses se sont brutalement gâtées !

oct_08_006__Medium_Je ne pouvais plus démouler correctement mon pain, alors que bien sûr je n’avais strictement rien changé à ma manière de procéder. Une fois le pain cuit, il m’était absolument impossible de le sortir normalement car il collait abominablement ; je devais passer une spatule en silicone pour décoller les côtés, puis secouer et même frapper la cuve comme une brute sur le plan de travail, pour finir par sortir un pain fragilisé voire brisé par ce traitement sauvage. Rien n’y a fait ; j’ai tenté d’huiler les picots, les pales, cela collait quand même, surtout le fond de la cuve. Et après, c’était chaque fois une horreur à nettoyer.

Lorsqu’il y avait des hôtes présents, j’avais honte de démouler mon pain de cette manière ! Une fois, un monsieur, qui était bien tenté pour en acheter une, a rigolé, je vous le garantis ; je lui ai expliqué la situation, et ai promis de le tenir au courant par mon blog. Moi qui, auparavant, tant dans mes ateliers qu’aux hôtes prenant des repas, recommandais chaudement cette MAP Beem, je ne le fais plus, vous vous en doutez !

Le pire a été atteint un matin, où j’avais fait un pain de Kamut fraîchement moulu avec mon Champion … que je n’ai pu extraire de la MAP qu’en petits morceaux !!! Damned !

J’ai alors décidé de n’utiliser la MAP que pour pétrir, plus pour cuire.

J’ai testé deux cuissons : au four omnicuiseur à infrarouge, et en cocotte en fonte au four.

Deux cuissons extra, bien meilleures que jamais en MAP Beem ! Un résultat différent pour les deux : croûte toute douce ao_t_2010_142___Copieet pain encore plus levé et moelleux à l’omnicuiseur (appareil toujours aussi extra !) ; croûte toute craquante et mie dense en cocotte au four, excellent également.

Au bout de deux mois environ, comme la première fois, mais incroyablement plus rapidement, la fixation d’une pâle s’est cassée, donc impossible de pétrir.

Coup de téléphone au service après-vente de Beem, dont le numéro est sur le site. Une employée qui aussitôt, se déclare incompétente dès que je parle de problème concernant la cuve de la MAP. Devant mon insistance, elle me promet que sa responsable m’appellera d’ici une demi-heure ; en effet, cette dame m’appelle. Et là, on bascule dans le surréalisme !!!

Exposé des faits de ma part ; il faut paraît-il huiler au début (ce n’est indiqué nulle part !), mais de toute façon, j’ai bien été obligée de le faire, sans que rien ne change. Refus de me dire si ces problèmes sont récurrents, refus d’expliquer quoi que ce soit ; ils sont prêts à faire un geste commercial et à me renvoyer une cuve neuve ; ce n’est pas un geste commercial, il y a une garantie d’un an. Et je dois envoyer le tout à mes frais chez eux.

Devant mes demandes d’explication réitérée, car cela ne m’intéresse pas de recevoir la même cuve catastrophique, cette dame … me raccroche au nez ! Estomaquée la Valérie !
Mon chéri rappelle … et je vois Raymond un peu désarçonné ; il refait les mêmes demandes d’explication que moi … et cette même dame … lui raccroche au nez. Il me dit alors qu’elle lui a raconté que j’ « avais été insultante » !!!

P1000374___CopieExtraordinaire !!! Comment une adulte, responsable du service clientèle d’une grande entreprise, peut-elle se comporter de cette manière ?? Non respect des clients, mensonge éhonté !!!
Je me ferais un plaisir de vous donner le nom de cette personne, mais elle a absolument refusé de se présenter, à plusieurs reprises. Trop honte de son comportement, je suppose ! Ou alors harcelée par le nombre d’utilisateurs mécontents ?

A mon avis vous êtes comme nous, vous devez avoir du mal à me croire ! Pourtant, je vous garantis l’authenticité absolue de ces faits !

Comme je n’aime pas trop que l’on se moque de moi, j’ai fait une petite enquête. Et alors là, je suis tombée à la renverse.

.

Biolon, ou biolon-thermolon, ou thermolon :

.

Tout d’abord, les termes : del Beem préfère mettre en avant le terme de biolon, moins employé que celui de thermolon, ce qui permet de mieux brouiller les pistes ; comme je vous l’ai montré en première partie, cette société adore les tours de magie.
.
Ce revêtement en biolon-thermolon ou thermolon, est une céramique, donc argile et sable, censée être résistante aux rayures, et anti-adhérente. Elle ne contient ni de  PTFE (téflon) et PFOA (cancérigène, utilisé dans la fabrication du téflon) et n’émet aucune fumée toxique à 450°C. On sait donc ce que ce thermolon ne contient pas, mais pas du tout ce qu’il contient.
.

Le thermolon est ce nouveau revêtement utilisé sur des poêles et sauteuses présentées comme révolutionnaires et écolo (écolo alors que ces poêles sont en aluminium ... mais ceci est un autre sujet) : Greenpan, Evergreen en France notamment (liste non exhaustive).
.
Ce revêtement ayant été commercialisé aux Etats Unis plus tôt qu’en France, les commentaires y sont plus nombreux, mais les consommateurs floués commencent aussi à se manifester en France. J’ai épluché plein de forums et sites américains, c’est édifiant ! Exactement ce que j’ai vécu : bien au tout début, puis plus ou moins vite catastrophique. Avec en plus une pratique avérée du fabricant, qui est de poster de faux messages enthousiastes de faux utilisateurs, censément de braves américains de base ; en fait, après enquête, les adresses IP venaient toutes de Hong Kong, siège de la société !
D'ailleurs, pour toutes ces raisons, actuellement les ventes de thermolon sont en nette perte de vitesse aux Etats Unis.
.

Comme je le disais précédemment, c’est le flou artistique le plus total pour savoir de quoi est fait ce thermolon : tout ce que l'on sait, c'est qu'il s'agit d'une céramique mystérieuse venant de Chine ; dit comme ça (et je vous assure que c'est l'exacte vérité), cela inspire confiance, n’est-ce pas ?

The upside, according to her, is that GreenPan does indeed avoid a lotoct_08_017___Copie
of the nastiness of Teflon pans. The downside, however, is that
GreenPan makes use of nanotechnology and silicone, both of which could
pose safety and health risks.

The keyword here is “could” — as in no one really knows yet because
Thermolon’s such a brand spanking new thing — and not all the info
about it has been made available by the company making it.
Environmental Working Group’s scientist Rebecca Sutton, for example,
said she’d like to see GreenPan make more of its data public: “We’d
like to see all the data they provided to FDA, as well as FDA’s
assessments of the product, required for its approval as a food contact
substance.” A discussion of the chemistry of breakdown products would
help too, Rebecca says.

http://www.blogher.com/greenpan-safe-alternative-toxic-teflon

By contrast, there is essentially nothing in the literature about Thermolon. You'd have a tough time finding it, if there were, because you have to dig to even find out that it is some kind of ceramic. ceramics are a very broad category of substances with a huge diversity in chemical composition. I can think of quite a few that are toxic, and I'm sure you've heard of toxic ceramic recalls, even in recent years, such as Mexican dishes that leached lead. I'm not saying Thermolon is dangerous. I'm just saying that while any maker of teflon-like PTFE pans will tell you outright that the coating is polytetrafluoroethylene, or perfluoroalkoxy or fluorinated ethylene propylene, but the Thermolon people won't tell you what exactly is in theirs. It's just a proprietary mystery ceramic from China, and it would be ironic if anyone who was worried about subtle health effects of nonstick to leap from a substance that has been extensively lab-tested as safe, and has been used in US cookware for 60+ years, to a substance about which very little is known, and which appears to be having quality control issues (see below)

http://www.exisle.net/mb/index.php?showtopic=49547&hl=thermolon

Ce que del Beem ne dit pas non plus,c'est que ce revêtement est basé sur la nano technologie. Les nano particules sont tellement petites qu’elles passent toutes les barrières biologiques, et nous n’avons aucun recul scientifique à ce propos.
.

J’ai lu également que, la céramique étant trop rigide pour jouer avec la chaleur, elle devait être  noyée dans une résine plus élastique, dont bien sûr personne ne sait rien.
.

Il ressort d’autre part, de par ma propre expérience comme d’après de multiples témoignages ,  que ce revêtement est instable, puisqu’il disparaît, en une semaine, en un mois, en un an, en quatre utilisations à peu près pour moi.
. 
Et une seule chose est sûre : une fois l’anti-adhérent disparu, vous savez forcément que, quoique ce puisse être, vous l’avez mangé !
.

Copie_de_DSC06782Alors, où en suis-je ? Je pétris avec une valeur sûre, le Kitchenaid (mais je dois reconnaître malheureusement que, pour les pains contenant une proportion de farine sans gluten, le pétrissage est moins performant qu’avec la MAP Beem), je fais cuire dans l’omnicuiseur ou en cocotte au four, ce qui est extra.

Je vais quand même renvoyer ma cuve endommagée à Beem ; je ne ferai certainement plus cuire dedans, mais je m’en servirai pour pétrir je pense.

Je vous tiens au courant ;-)
.
Je vous mets en référence plusieurs sites ; sur certains, vous avez d’autres liens. Et les langues commencent à se délier en France également.
.
http://www.blogher.com/greenpan-safe-alternative-toxic-teflon

http://www.exisle.net/mb/index.php?showtopic=49547&hl=thermolon
http://community.cookinglight.com/showthread.php?t=114686
http://www.hsn.com/reviews/greenpan-with-thermolon-technology-premier-set-black_p-3570071_xr.aspx
.
http://www.marcelgreen.com/lire/maison/les-poeles-et-casseroles-ecologiques-greenpan-debarquent-en-france,580

(lisez surtout les commentaires bien sûr, pas seulement le discours officiel !)

http://www.poele-ecologique.fr/mapage/index.html

.
Je vous retrouve bientôt, une anesthésie et deux vis en moins plus tard ;-)